Chapons à élever (fin d’été)

Vous avez commandé des chapons et vous vous demandez … comment les élever ?

Le principe premier : un chapon est une volaille mâle castrée; il peut s’agir d’un poulet, d’une pintade.

La castration est généralement effectuée par un professionnel, l’élevage peut par contre être l’affaire d’éleveurs amateurs, il suffit de prendre quelques précautions sanitaires. Après être passés sur la table d’opération, les jeunes chapons sont sensibles et ont besoin d’une période de convalescence. Nous vous déconseillons de mettre les chapons avec d’autres volailles, pour des raisons de dominance (éventuellement quelques jeunes poulettes du même âge, mais surtout pas de coqs). Le chaponnage est considéré réussi lorsque les coqs ne chantent pas et lorsque la crête ne pousse pas.

Pour leur RECEPTION, préparez un bâtiment propre et désinfecté, disposez une litière épaisse qui isolera du froid. Comme pour tous les petits nouveaux, laissez-les enfermés 3 ou 4 jours pour qu’ils prennent leurs marques, qu’ils s’habituent à leur nouveau logement ; ensuite ils doivent avoir accès à un parcours herbeux.

Pour leur ALIMENTATION, démarrez vos chapons avec un aliment-poulet classique (pendant 2 semaines au moins) , passez doucement à un mélange 50% aliment et 50% blé (pendant 1 mois au moins), progressivement changez le mélange pour finir le dernier mois avec un mélange 90% maïs concassé et 10% lait (poudre ou liquide). L’eau doit être propre : préférez l’eau du robinet à une eau de récupération, l’abreuvoir ou le récipient de boisson sera lavé chaque jour. Les restes de table sont très appréciés.

Le dernier mois d’élevage doit se faire en claustration; les volailles ne doivent plus faire de sport pour grossir vite et fort !

La PROPHYLAXIE est relativement simple et dépend bien sûr de l’état sanitaire de votre poulailler et de l’entourage. Nos chapons ayant été vaccinés contre la coccidiose, vous n’aurez pas besoin de traiter contre cette maladie, ni de leur donner un aliment médicamenté (lisez bien les étiquettes sur les sacs d’aliment ! ). Par contre, il est fortement conseillé de les traiter contre les vers, une fois 3 semaines après l’achat, une fois juste avant de les ramasser pour les engraisser. Pour éviter les problèmes de pattes éventuels, donnez-leur dans l’eau de boisson de la vitamine E et du sélénium, à raison de 3 ou 4 jours par mois. Attention aux variations de température, ils sont plus fragiles que des poulets.

Au moment de l’abattage, il ne faut pas dégraisser les volailles, car elles doivent si possible cuire dans leur graisse.

Nous espérons que ces conseils contribueront à la bonne réussite de votre élevage.

Il ne vous reste plus qu’à les commander, avant le 20 Août ! (vente prévue courant septembre)