A Lamballe, au Leclerc chaque jeudi matin.

Pour info, suite à quelques demandes téléphoniques : nous sommes bien présents à Lamballe le jeudi matin sur le parking du Centre Leclerc, de 9h00 à 12h00. Venez nous rendre visite !

 

Voici un poussin de 4 jours, futur poulet blanc._PAK8148 2AAEt, du même âge, le poussin cou-nu noir._PAK8144AA

Neuf bonnes raisons, pour les oeufs-maison

LE  TELEGRAMME  ( lundi 2 avril 2018 )

Neuf bonnes raisons d’adopter une poule !

En ville, les poules figurent parmi les animaux de compagnie en vogue. Même si les chiens et chats sont toujours en tête du classement des animaux domestiques préférés des Français, les poules en ville ont le vent en poupe. Et c’est un air de campagne qui souffle dans nos cités. Roule ma poule !

Le marché en ville explose. « En ville, le marché de la poule pondeuse explose, constate Annie Corbel (Les Volailles d’Armor à Plourhan/22). Les gens veulent effectuer une sorte de retour à la nature, assurer une meilleure gestion des déchets… Une tendance qui dure depuis 4-5 ans ». « La vente des poules suit une très bonne progression, confirme Nadège, responsable du rayon animalerie de la Jardinerie Truffaut, à Lorient. « Nous, on vend des poules d’ornement et le marché se porte aussi plutôt bien. Ce genre de poule est très prisé pour embellir les jardins », poursuit Aurélia, l’une des responsables d’Animalis, à Saint-Brieuc.

 Le coût. Une poule pondeuse est vendue entre 15 et 40 € ( Là, Les Volailles d’Armor pas d’accord : entre 11 et 24 € chez nous ! ). Elle peut vivre jusqu’à 10 ans. Pour leur épanouissement, il vaut mieux en acheter au moins deux. Concernant le poulailler (environ 5 m² par poule), un simple abri pour la nuit peut suffire si les poules vivent dans le jardin toute la journée. Dans le commerce, le prix d’un poulailler va de 80 à 500 €.

Des œufs frais tous les jours. En moyenne, une poule pond un œuf par jour. Il est donc possible de déguster des œufs frais toute l’année. Outre la qualité du produit, c’est intéressant sur le plan financier, quand on sait que le prix moyen d’une boîte de six œufs varie de 2 à 2,50 €.

La loi. Avant d’accueillir une ou plusieurs poules chez soi, il est préférable de se renseigner en mairie. Il est également conseillé de consulter le règlement interne lorsque vous habitez en lotissement. Si le poulailler en dur ne dépasse pas les 5 m², une déclaration préalable n’est pas obligatoire. En revanche, elle est impérative pour une surface comprise entre 5 m² et 20 m² et c’est une déclaration de permis de construire qui est obligatoire au-delà de 20 m². Il faut aussi savoir que si vous avez plus de 50 volatiles de plus de 30 jours, vous êtes considéré comme un éleveur. Vous devrez alors déclarer votre installation.

Nos poubelles à leur menu. Les poules savourent nos poubelles. À leurs menus : épluchures de légumes, morceaux de pain, du gras de viande, des pâtes, du fromage… Les poules contribuent donc à réduire nos volumes d’ordures ménagères. Au total, une poule est capable d’ingurgiter 150 kg de déchets par an. Quant aux fientes (90 gr par jour), elles peuvent être recyclées en engrais.

Les déchets verts, aussi. Les gallinacées picorent nos déchets verts : ceux du potager (cosses de pois, fanes de carottes…) et du jardin en général (fruits et légumes pourris, mauvaises herbes…).

Amie des fleurs. Si vous avez un espace fleuri, les poules iront en chasse contre les insectes nuisibles. Elles feront ainsi table rase des fourmis, limaces, escargots…

Activité pour les enfants. Pour les enfants, une poule à la maison peut être à la fois pédagogique et ludique. Aller chercher des oeufs est en effet un moment récréatif. Et en plus, l’enfant pourra se rendre compte que les oeufs ne sont pas fabriqués en supermarché.

Distribution de poules. Pour réduire la quantité de déchets, des collectivités ont distribué gracieusement des poules : la communauté de communes du pays de Redon (35), Étrelles (35), Colpo (56), Baud (56), Fougères (35)… Lorient Agglo propose une aide de 50 € pour l’achat d’un poulailler.

Samedi matin, c’est bien !

Dès ce mois de Mars, Carrefour Market nous accueille chaque SAMEDI matin à PLOUAGAT. Vous pourrez y choisir vos futures poulettes pondeuses, acheter des volailles de chair (poulets, canetons, pintades, dindes, etc), voir les cailles ou les poules d’ornement. Nous présentons aussi notre production de céréales en sacs de 10kg et 20 kg, et une gamme d’aliment sans ogm. A très bientôt.

           

Plouha ? Présents

Nous sommes sur votre marché de Plouha chaque mercredi matin, derrière la Poste. Venez pour demander des informations, acheter des poulets ou des cailles et des céréales, choisir vos poules pondeuses. Présents de 9h00 à 12h00.

 

Février pointe son nez, la saison démarre

Bien emmitouflés, nous voici de retour sur les marchés.

Nous sommes accompagnés des tous premiers poulets de chair,

les premiers nés de 2018 : blancs, roux, gris, cou-nus  sont au rendez-vous !

Et bien sûr des poules pondeuses : rousses, noires, grises, cendrées, sussex.

poulets couleurs de 5 semaines

Rendez-vous donc à Paimpol, Tréguier, Broons, Lamballe et …

ailleurs (voir « lieux de vente »).

The Chicken Family

Poules pondeuses, le retour…

La saison recommence en douceur :

nous reprenons la vente à la ferme (16h00/18h00 en février),

et sommes de retour sur nos marchés de 9h00 à 12h00.

Comme à l’accoutumée, pour nos premières sorties, ce sont d’abord les poulettes pondeuses qui pointeront le bout de leur bec pour respirer l’air frais.

Poules rousses.

N’hésitez pas à commander !